Un suicide politique

“Par 

Ainsi, ce gouvernement se prépare à utiliser la procédure des ordonnances pour accélérer ses « réformes ». Si cette procédure n’est pas inconnue, elle était ces dernières années réservée à des sujets plus techniques, comme l’urbanisme dans le cadre du « Grenelle de l’environnement ». Son usage sur des sujets hautement sensibles nous renverrait aux ordonnances prises en 1967 par Georges Pompidou, Premier Ministre, sur la Sécurité Sociale. On conviendra que ce précédent ne plaide pas en faveur ni du gouvernement ni de la procédure qu’il a choisie. En fait, on ne peut imaginer pire moment pour chercher à passer en force dans le domaine social.

La crise s’aggrave

Les dernières nouvelles ne sont pas bonnes, et c’est un euphémisme, dans le domaine économique. L’annonce d’une destruction nette de près de 100 000 emplois en 2012, dont plus de 44 000 pour le dernier trimestre (ici), confirme ce que nous savions déjà : la crise s’aggrave. Les destructions d’emplois sont l’une des causes du chômage, dans un pays dont la démographie implique un flux continuel important de jeunes entrant tous les ans sur le marché du travail.”

Întregul articol, aici.

 

Comentariile sunt închise.

CriticAtac este o platformă care militează pentru posibilitatea exprimării libere şi în condiţii de egalitate a tuturor vocilor şi opiniilor. De aceea, comentariile care aduc injurii, discriminează, calomniează şi care în general deturnează şi obstrucţionează dialogul vor fi moderate iar contul de utilizator va fi permanent blocat.