Stéphane Hessel, gentleman indigné

En 2011, les internautes du Monde.fr avaient désigné comme personnalité de l’année cet infatigable défenseur des droits de l’homme, mort dans la nuit de mardi à mercredi 27 février à l’âge de 95 ans. Son livret à 3 euros, “Indignez-vous !”, continuait de provoquer un tourbillon planétaire. Annick Cojean lui avait consacré un portrait.

C’EST DONC LUI qu’ont choisi les internautes ! Lui, cet homme de 94 ans, gracieux, lumineux, pacifique, qui, la voix chatoyante et le verbe séducteur, exalte l’esprit de résistance et prône, aux quatre coins du monde, l’indignation active, le dialogue, l’engagement. Lui que des sages du monde entier auraient voulu voircouronner d’un prix Nobel de la paix, et que des jeunes, par dizaines de milliers, se choisissent aujourd’hui comme référence et figure inspirante, pour leurs révoltes, leurs désirs d’action et leurs rêves d’avenir. Lui, Stéphane Hessel, né à Berlin l’année de la révolution soviétique, élevé en France entre les deux guerres, entré, dès 1941, en résistance, arrêté, torturé, déporté à Buchenwald, évadé, devenu diplomate et militant des droits de la personne et, enfin, célébré, l’année des révolutions arabes, comme l’une des premières icônes du siècle naissant.

C’est donc lui ! Le gentleman indigné, dont l’espérance est contagieuse.”

Întregul articol, aici.

 

Comentariile sunt închise.

CriticAtac este o platformă care militează pentru posibilitatea exprimării libere şi în condiţii de egalitate a tuturor vocilor şi opiniilor. De aceea, comentariile care aduc injurii, discriminează, calomniează şi care în general deturnează şi obstrucţionează dialogul vor fi moderate iar contul de utilizator va fi permanent blocat.